Peyi an nou : une histoire personnelle liée à une Histoire commune

 

 

Il y a quelques années, se demandant pourquoi et comment son grand-père guadeloupéen était arrivé en métropole, Jessica Oublié découvre un mouvement migratoire institutionnalisé par l’État français à travers un bureau, le BUMIDOM.Le BUMIDOM est en effet créé en 1963 pour soutenir la relance de l’économie française. En vingt ans, 165 000 personnes originaires de Guadeloupe, Martinique, Guyane et de la Réunion passeront par lui. Tant et si bien qu’aujourd’hui, tous les Antillo-Guyanais nés en métropole ont un parent enregistré dans ses fichiers. Son histoire personnelle étant liée à une histoire commune, Jessica se lance dans une véritable enquête entre métropole et DOM. Et cette enquête lui ressemble : passionnante, rigoureuse, trépidante et éloquente ! Elle donne la parole aux acteurs oubliés de cette migration, aux témoins, à ceux qui l’étudient aujourd’hui et à ceux qui, comme elle, en sont les héritiers.Servie par le dessin de Marie-Ange Rousseau, Péyi an nou – qui signifie « notre pays » en créole – est une invitation à ce que des mémoires familiales dispersées entre deux mondes se disent et se vivent enfin pleinement.

 

Bonne lecture !

 

Célina Salvador,

Éditrice

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload